La protection incendie dans les salles blanches et les salles propres

Contexte spécifique des salles blanches

conditions salles blanchesLes salles blanches ou salles propres en référence à la norme ISO 14644-1, rencontrées dans les domaines de l’industrie pharmaceutique, de l’agro-alimentaire ou de l’électronique, sont des locaux présentant des contraintes d’ambiance particulières. Dans ces locaux, la concentration particulaire est contrôlée, pour éviter/limiter aux maximum le risque de contamination des produits fabriqués par l’atmosphère ambiante.

Ce type de local est constitué la majeure partie du temps de panneaux sandwich permettant une certaine étanchéité vis-à-vis des zones extérieures. A l’intérieur des salles blanches, le niveau de propreté de l’ambiance est assuré par le système de ventilation muni de filtres adaptés à la classe et maintenu par un différentiel de pression vis-à-vis de l’environnement extérieur.

La classification des salles selon la propreté particulaire de l’air s’étend de la classe ISO 1 (celle contenant le moins de particules par m3 d’air) à la classe ISO 9.

Les différentes caractéristiques fonctionnelles de ces locaux les rendent particulièrement sensibles au risque incendie.

Le risque incendie dans les salles blanches

Le risque de départ d’incendie est majoritairement électrique et la localisation d’un départ de feu se situe généralement au niveau des combles techniques situés directement au-dessus des salles blanches dans lesquels sont implantés notamment les différents réseaux d’air et autres gaz et fluides, les CTA et les armoires électrique d’alimentation et de commande des équipements de production implantés dans les salles blanches.

Les éléments constituant les panneaux sandwich sont habituellement classés A1/A2-S1-d0 (M0) suivant la Norme NF EN 13501-1 :dans les constructions récentes mais peuvent être de type A2/B-S1/2/3-d1/0 (équivalent M1) dans les constructions plus anciennes, et peuvent, dans ce cas, participer à la propagation et à l’aggravation du sinistre. Le standard NFPA 287 définit également une méthode d’essai pour la mesure de l’inflammabilité des matériaux dans les salles blanches.

Protection incendie dans les salles blanches

Les systèmes de protection incendie généralement préconisés pour la protection de salles blanches sont les systèmes d’extinction automatique à eau de type sprinkler. Les contraintes liées à l’exploitation des salles blanches vont à l’encontre d’une implantation de réseau de tuyauteries et de têtes sprinkler susceptibles d’accumuler de la poussière, de s’oxyder et d’impacter à terme la classe de propreté de la salle blanche.

Pour répondre à ces contraintes tout en implantant un système de protection dimensionné suivant les référentiels reconnus par la profession (NFPA 318, APSAD R1, FM GLOBAL DS 1-56, etc.) l’architecture suivante est mise en oeuvre :

  • Le calepinage des têtes sprinkler est réalisé en étude local par local suivant les règles d’implantation du référentiel appliqué, en tenant compte du calepinage des équipements existants (luminaires, bouches de soufflage, détecteurs d’incendie, etc.).

calepinage des têtes sprinkler

  • Le faux-plafond est percé suivant le calepinage validé.
  • Des chandelles rétreintes mécaniquement munies de têtes sprinkler en matériau INOX sont implantées dans chaque réservation et l’étanchéité est reconstituée avec du joint silicone adapté. Les chandelles sont maintenues en position sur les faux-plafonds au moyen de colliers type MUPRO.
  • L’ensemble du réseau de tuyauteries chemine au-dessus du panneau sandwich constituant le faux-plafond.

ensemble-locaux-classes

Suivi qualité des modifications

Après implantation des chandelles rétreintes dans le faux-plafond, il convient de vérifier l’impact de l’installation sur la classe de propreté de la salle blanche et la maîtrise de la modification sur le long terme. Pour ce faire, les actions, protocoles et vérifications suivants sont réalisés et consignés dans le système de gestion et de suivi des modifications pour chaque salle blanche concernée :

protection incendie salles blanches

  • Limitation des particules: l’absence de réseau à l’intérieur de la salle et le choix du matériau constituant les têtes sprinkler limitent la création de particules et de zones susceptibles de retenir des poussières. Seules les têtes sprinkler en matériau INOX sont présentes à l’intérieur du local.
  • Reconstitution de l’étanchéité:
    • Les chandelles rétreintes sont assemblées en atelier et testées étanches avec PV de tests par lot, permettant de certifier l’étanchéité du matériel installé,
    • La vérification de la reconstitution de l’étanchéité du local, au moyen de joint silicone adapté, après implantation des chandelles rétreintes est effectuée. Cette vérification peut être réalisée suivant plusieurs méthodes :
      • Relevés / contrôle de pression sur une période donnée,
      • Comptage particulaire.
      • Test à la poire de fumée.

Prestations ingénierie incendie réalisées par ODZ Consultants

ODZ Consultants réalise la protection de salles blanches depuis plus de 20 ans dans les secteurs pharmaceutiques et microélectroniques.

Notre expérience nous permet d’appréhender les contraintes spécifiques liées à l’exploitation des bâtiments et installations et de vous accompagner sur la conception (définition des besoins), les études de détail, les passations de marché et le suivi de réalisation jusqu’à la réception des installations sur l’ensemble des composantes des systèmes de protection telles que la source d’eau incendie, les réseaux de distribution et les systèmes de protection spécifiques de chaque bâtiment ou installation.

Notre mission a également pour objectif d’adapter les demandes des prescripteurs (assurance) aux configurations et contraintes d’exploitation de chaque bâtiment. Pour cela nous travaillons conjointement avec les équipes HSE ainsi que les équipes projet et le bureau d’études du site et entretenons une relation privilégiée avec les ingénieurs préventionnistes des assurances.

Contactez-nous